La Musique Haitienne

Histoire, panorama et actualite de la musique haitienne

Adieu Charles Najman

Par • 26 Juil, 2016 • Catégorie: Brèves

Charles Najman est mort. Une nouvelle surréaliste comme sa vie. Comme chaque personne qui l’on côtoyé, j’aurais plus d’une bonne dizaine d’anecdotes à raconter le concernant. Comme cette fois dans le métro, où voyant une femme se préparant à sortir de la rame, il lui fit une déclaration d’amour enflammée, le genou à terre… la femme sourit et sembla même hésiter une seconde avant de sortir et de le laisser là se rassoir sur son strapontin comme un pauvre ; « Heureusement qu’elle n’est pas restée sinon j’étais dans la merde! » me dit-il sous l’oeil rieur des passagers…

Mais ce que je veux dire ici sur ce site consacré à la musique haïtienne, c’est qu’Haïti vient de perdre un de ses meilleurs ambassadeurs. C’est avec lui que commence véritablement mon travail sur la musique haïtienne. A la sortie de son superbe film Royal Bonbon, Charles m’accorde un long entretien chez lui. Ce fut l’amorce de mon travail d’historien et la rencontre avec un homme brillant, inspirant, passionné de musique, mais pas forcément à l’aise avec celle d’Haïti, ce pays lui ayant finalement apporté beaucoup plus que sa musique.

L’ambassadeur du « peuple le plus fou de la terre » selon ses dires, était forcément un peu fou aussi. Selon certains Haïtiens, mon essai sur Haïti était remarquable, mais si l’on pouvait lui apporter une critique, ce serait qu’il était peut-être trop « Najmanien ». À savoir qu’il valorisait ce recul par rapport au pays que seul un non Haïtien peut avoir, un recul précieux pour comprendre et apprécier cette culture haïtienne si particulière. Najman apportait cela, une ouverture qui rendait Haïti lisible de la plus belle des façons. D’une certaine manière, je reste amère que son oeuvre fut si peu relayée, malgré le côté mondain de l’homme, il reste un parfum d’inachevé, d’artiste incompris qui me dérange le concernant. Voilà pourquoi son départ reste une injustice, qu’il nous convient à tous de réparer, en regardant ses films, en les partageant, en en parlant, en les faisant sortir de la seule communauté haïtienne. Tout le sens de ce travail ici même concernant la musique, il faut le faire pour l’oeuvre de Najman. Cinéaste de l’injustice, il aurait mérité plus de justice et de reconnaissance dans son travail, voilà ma conviction. L’homme brillant s’est brulé les ailes, mais sa mémoire restera parmi nous. Merci Charles pour tout ce que tu m’as apporté et que je t’ai rendu comme j’ai pu. Je vais continuer inlassablement à promouvoir ton héritage.

Louis

Filmographie

1996 La Mémoire est-elle soluble dans l’eau ?
1999 Les Illuminations de Mme Nerval
2002 Royal Bonbon
2004 Haïti : la fin des chimères ?
2011 Une étrange cathédrale dans la Graisse des ténèbres
2014 Pitchipoï

Najman_royal_bonbon

Najman_royal_bonbon

Marqué comme: , , , , ,

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

2 Réponses »

  1. Il y a aussi le documentaire Zombies dans la filmographie de Charles Najman,

  2. […] jours après sa malheureuse disparition. Un making of du film Royal Bonbon de Charles […]

Laisser un Commentaire