La Musique Haitienne

Histoire, panorama et actualite de la musique haitienne

Contestation

La contestation en exil

S’il reste possible (dans une certaine mesure) pour l’artiste de s’exprimer en tant qu’individu sur le sol haïtien, la contestation se fait principalement hors de l’île, depuis la diaspora haïtienne.

Les textes sarcastiques des troubadours comme Manno Charlemagne, Beethova Obas ou des talentueux Atis Indépandan, sont à leur manière de puissants outils de résistance : la seule arme du musicien, mais peut-être la plus efficace pour faire savoir l’injustice dans laquelle vit le peuple haïtien. Par ailleurs les musiciens faisant explicitement référence au Vaudou, comme affirmation de soi et de la culture haïtienne, pratiquèrent aussi une évidente forme de résistance ; citons par exemple Martha Jean-Claude, qui du s’exiler à Cuba de 1954 à 1986, et Toto Bissainthe en exil elle aussi jusqu’en 1986.

Le témoignage du musicien Beethova Obas
Ayiti Pa Forè de Manno Charlemagne
Pochette de l’album Pinga Nou Krié, Dixième anniversaire L’heure haïtienne 1969-1979