La Musique Haitienne

Histoire, panorama et actualite de la musique haitienne

Wyclef Jean appelle à la révolte

Par • 30 Nov, 2010 • Catégorie: Brèves

A lire sur le site du Figaro :

Les artistes occupent le devant de la chaotique scène politique haïtienne. Dimanche, la journée électorale s’est ainsi achevée en kermesse populaire. Peu après la demande d’annulation des élections par douze candidats qui dénoncent «des irrégularités et une fraude massive», des cortèges ont parcouru à pied et en voiture les rues des quartiers de Pétionville et de Delmas. Le chanteur Michel Martelly dit Sweet Micky ou encore Têt Kalé et l’homme d’affaires blanc Charles Henri Baker ouvraient la marche debout à l’arrière d’une camionnette en compagnie de la star mondiale du hip-hop, Wyclef Jean.

Le mouvement de protestation pacifique devait avoir valeur d’avertissement aux autorités. La crainte de violences et de «déchoucages» (pillages) s’est estompée. «On voulait voter, ils nous ont pas laissés», chantonnaient les plus jeunes. «La meilleure arme que nous avons, c’est la carte électorale. Je me battrais toujours pour ça», affirmait Wyclef Jean dont la popularité est immense.

Enfant de New York mais resté attaché à ses racines, l’ex-chanteur des Fugees avait vu sa propre candidature à la présidence invalidée en août. Dimanche, il s’est présenté au cours d’une conférence de presse en porte-parole des laissés-pour-compte de son pays natal. «Je ne suis pas un expert en politique, mais je connais ma ville», a-t-il assuré, flanqué de son garde du corps. La casquette en cuir vissé sur un crâne rasé, il a appelé à une révolte citoyenne. «On ne doit pas voler le vote populaire.» Interrogé sur l’origine des fraudes, il s’est retranché derrière l’«avis de la rue», une stratégie populiste pour le moins risquée en ces jours de tensions. «Vous savez bien que la rue dit la vérité et la rue dit que c’est l’unité (le parti du gouvernement)», assurait-il.

Source :
http://www.lefigaro.fr

Marqué comme: , ,

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire